Cibler l’adversaire au poker

Pour gagner au poker, le sujet du « ciblage des adversaires » est un élément incontournable. En effet, que ce soit en réel ou en virtuel, vous jouez contre des adversaires qui ont chacun un style de jeu. Reconnaitre les bons joueurs, les joueurs plus faibles et les champions, les tables de votre niveau et les autres permet de savoir qui l’on a en face de soi !

Le choix de l’adversaire est même ce qui déterminera si vous réussirez ou non une stratégie de jeu. Il va de soi qu’elle sera inefficace si l’adversaire ne réagit pas comme prévu… Votre propre stratégie pourrait même se retourner contre vous !

D’autre part, avec l’expérience, on comprend très vite que nos décisions de jeu tiennent toujours compte du type d’adversaire contre lequel on joue…

Voici ce que vous devez savoir pour bien choisir vos adversaires de jeu :

1. Les étapes du ciblage

Avant de cibler le type de joueur avec lequel se mesurer pour essayer telle ou telle stratégie, il faut connaître les différents profils existants : le joueur passif ou agressif, le bluffeur, le débutant ou l’amateur… Le ciblage va vous permettre de prendre l’avantage.

Après quelques mains, vous devez être capable de savoir qui siège à votre table. Le ciblage consiste alors à repérer le joueur le plus faible, et à écarter les autres adversaires pour que l’abattage devienne un duel entre vous et votre cible ! Les étapes intermédiaires vont donc servir à mettre en œuvre des stratégies visant à faire se coucher les autres joueurs.

2. Etablir les stratégies en fonction

Selon le profil de l’adversaire choisi, vous devrez donc mener des stratégies d’attaque pour l’amener jusqu’à l’abatage. Certains profils sont plus intéressants à traquer que d’autres.

La cible idéale : le joueur le moins expérimenté. Et sur internet, beaucoup s’essaye en ligne sans avoir forcément le niveau pour jouer en argent réel. Lorsque vous entrez sur une table, vous pouvez deviner le niveau du joueur en fonction de son tapis. Les faibles tapis adoptent un style de LOOSER (perdant), ils jouent en général un jeu passif et leur mettre la pression est souvent efficace. Avec ce style de joueurs, votre cagnotte pourra facilement augmenter mais attention à ce qu’il ne soit pas la cible d’autres joueurs plus expérimentés.

Un autre profil plus difficile à déceler, ce sont les « perdants agressifs ». Grâce à eux, vous pourrez faire de bons profits ! Le but : leur soutirer le maximum. Il faudra juste être vigilant sur ses bluffs trop nombreux, et donc avoir de préférence une assez bonne main.

Un « gagnant passif » est prudent et calculateur. Il joue peu et bien. Il ne joue que les très bonnes mains et donc est sûr de lui. Le bluff est alors la stratégie la plus efficace…

Enfin, certains profils sont à éviter pour ne pas prendre le risque de tout perdre. Par exemple, les joueurs TIGHT (serré) sont plutôt à éviter : jeu intelligent, expérience, maitrise des stratégies… ce sont des « gagnants actifs en puissance ». Leur jeu est indécelable, car ils sont réellement doués : à éviter absolument !

3. Quand écarter les autres joueurs ?

Le meilleur moment est lorsque la cible est en position « UTG » (Under The Gun), c’est-à-dire qu’elle doit parler en premier. Dès lors, il faut repérer si elle relance directement, tentant un bluff. Relancez également. Face à deux relances, les autres joueurs seront certainement tentés de se coucher. Vous resterez alors seuls avec votre cible.

En général, souvenez-vous que la bonne stratégie pour écarter les autres adversaires est de relancer la relance de la cible.

Toujours pas membre ? Inscrivez-vous
Loading...
Connectez-vous | mot de passe oublié

Mémoriser
Inscrivez-vous | Connectez-vous | mot de passe oublié


Un mot de passe va vous êtes envoyé.
mot de passe oublié | Connectez-vous


Un email va vous ê tre envoyê.
Inscription à la newsletter :
jouer-poker-en-ligne
calculateur-cote
gestionnaire-tournoi

La vidéo du moment

Historique

Articles classés par Catégorie

Articles archivés par mois

Articles les plus visités